Plateforme Physique

Romeo - Bring waterLes bras du robot sont ses parties les plus mobiles et susceptibles d’entrer le plus facilement en collision avec l’environnement ou avec une personne. Pour assurer la sécurité des personnes et des biens autour du robot, il faut que le robot soit capable de maîtriser les efforts qu’il applique sur son environnement. C’est déjà le cas avec la commande en effort du bras actuel de Romeo mais nous voudrions améliorer sa capacité à prendre en compte les contacts de façon active (réglage de la compliance de la commande) mais aussi passive en intégrant une flexibilité maitrisée dans la chaine de transmission.

Pour un robot en interaction avec les personnes et leur environnement, la main revêt une importance considérable. C’est bien sûr le moyen de saisir des objets mais aussi de communiquer de façon très intuitive sous forme de gestes (comme la désignation). La main disponible sur le premier prototype de Romeo ne permet de saisir que des objets assez simples et avec son seul degré de liberté ne permet aucune communication. Une nouvelle main, plus habile et surtout plus expressive sera conçue dans le cadre du projet.

Pour mieux répondre aux besoins de l’application d’assistance à la personne des améliorations de la mécanique peuvent être nécessaire. Si la locomotion bipède présente des intérêts évidents pour intervenir dans un environnement taillé pour des bipèdes, elle pose des problèmes de stabilité et est généralement moins rapide qu’une locomotion à roues. Aldebaran étudiera la possibilité de proposer une version à roues pour ses robots.

Body picture: 
Romeo - Bring water