L’introduction des robots dans la vie quotidienne des personnes âgées ne manque pas de soulever des questions qui dépassent celles auxquelles la technologie peut répondre. Qui est responsable si un robot provoque un accident ou même ne protège pas convenablement la personne sur laquelle il devait veiller ?

Comment une personne dont la veille a été confiée à une machine peut-elle conserver sa dignité ? Ces questions doivent être discutées avec des acteurs de la société civile. Nous avons organisé une table ronde avec Denis Vidal (anthropologue), Alain Ben Soussan (avocat), Serge Tisseron (psychiatre psychanalyste) pour faire un point, avec les équipes de SoftBank Robotics qui conçoivent ces robots.

Rapport d’activité du Comité sociétal – En savoir +