Dans cette tâche, le scénario qui va être testé sur le robot avec les personnes âgées sera implémenté. L’implémentation sera faite sur Pepper dont l’usage est plus simple que celui de Romeo et qui dispose des fonctionnalités nécessaires pour les scénarios choisi.

On essaiera d’implémenter sur Pepper un maximum des fonctions développées par tous les partenaires.

Dans cette application de conversation développée par SoftBank Robotics, Pepper utilise non seulement la reconnaissance vocale mais aussi l’évaluation de l’état émotionnel de son interlocuteur pour adapter son dialogue. Elle est capable de gérer les temps morts dans la conversation, de relancer la discussion sur un mot entendu. Ce type de comportement permet à la fois de faire parler la personne mais aussi, pour le robot, de récupérer des informations qui pourraient être utiles à l’entourage.

L’INRIA a implémenté une fonction de détection et de suivi de personne qui sera indispensable dans les futures applications d’assistance à la personne. En effet, un avantage majeur des robots par rapport aux autres outils numériques est leur capacité à pouvoir rester au plus près des personnes même quand elles changent de pièce. Le service rendu reste donc toujours disponible.

Toutes les fonctions implémentées sur Pepper doivent être mises à disposition de l’utilisateur. Soit sur sa demande, soit proposée de façon spontanée par le robot parce qu’il connaît les habitudes de la personne. Sur cette vidéo, on voit une première maquette de l’application qui sera testée avec des personnes âgées.