La locomotion bipède, si elle présente la difficulté notoire de mettre l’équilibre du robot en péril, semble néanmoins indispensable pour que le robot puisse s’intégrer dans un environnement domestique où la grande majorité des sols n’est pas parfaitement plat.

Même quand un appartement est sur un seul niveau, il y a souvent des seuils qui compliquent la locomotion à roues. Le franchissement de marche est donc un des axes de travail important du projet Romeo2.