L’actionnement hydraulique propose un ratio puissance disponible sur encombrement actionneur sans commune mesure avec les actionneurs hydrauliques actuels. En revanche, il impose une infrastructure (pompe, tuyaux…) qui ne permet pas d’envisager aujourd’hui son intégration dans un robot domestique.

Fort de son expérience dans le domaine, le LISV se propose de développer un actionneur hydraulique intégré dans le bras de Romeo pour faire bouger son coude. L’actionneur intégrera une mini-pompe, logée dans le bras et alimentée électriquement.

Vu du « cerveau » de Romeo, cet actionneur hydraulique sera vu, et commandé, de la même façon qu’un actionneur électrique. Une première maquette sur table de cet actionneur a été développée par le LISV et l’étude de son intégration dans le bras de Romeo est en cours.